Burkina Faso :Deux ans après l’imminente révolution populaire, l’espérance tomber dans le désespoir. 

Deux ans après l’insurrection populaire au Burkina, cet pays peuvent être présenter comme un exemple et modèle de lutte, mais pas un exemple de démocratie en Afrique. Les fondement de ces thèses se trouve dans la suite de l’insurrection populaire. Après s’être insurgés vaillamment pour agenouiller et mettre fin à 27ans de dictature qui ne disait pas son nom, le peuple Burkinabe avait sut se faire respecter et forcer l’admiration aux yeux du monde et en particulier en Afrique. Mais en montrant son soif profond et son inspirations à la démocratie, à la justice, à la liberté et à la bonne gouvernance, cet vaillant peuple n’a pas sut tenir et protéger cet flamme orner d’admiration qu’il a allumé, loin des mains de leurs bourreau d’hier, qui n’a joué qu’au volte-face. 
Hélas !!!…. Cet flammes s’est éteint, suite à son confiscation avec l’arrivée au pouvoir de leurs anciens bourreau. Le plus abject et visiblement déshonorant est qu’au Burkina au lieu de lutter contre le système, le peuple à lutter contre un homme, en occurrence (Blaise Compaore). 

La réussite d’une révolution n’est pas la victoire, mais sa suite. Malheureusement la suite de la révolution Burkinabe est tomber dans le désespoir et confisqué par les mêmes organisations mafieux. 

Un ans après les résultats ne sont pas à cacher, et on à pas besoin d’être un docteur juridique pour le savoir. Même système, corruption, injustice, insécurité et une jeunesse délaisser. 

Nelson Mandela disait, dans la vie ne lutter pas contre un homme, mais contre le système. Malheureusement au Burkina on à lutter contre un homme. 

Il est temps d’en prendre conscience pour le futur, car le temps est le témoin de l’histoire. Pour que le Burkina retrouve sa dignité, sa grandeur, sa générosité, et son intégrité que son peuple à démontrer aux yeux du monde, il faut que cette peuple mâture qui ont sut se révolter contre l’impérialisme sachent dès maintenant s’organiser pour vaincre cet mafia qui ont confisqué leurs révolution. Sinon l’homme intègre Burkinabe continuera de tendre la main pour prendre les aides alimentaires à l’extérieur et continuera à s’endetter aux prés des institutions financier à l’extérieur. Ce qui le rendra toujours esclave et soumis aux domination impérialiste. En plus, comme nous l’avertissait déjà Thomas Sankara, l’homme intègre Burkinabe aura et deviendra celui mentalement chaque fois mendiant. 

Ce qui ne fait pas honneur à cet vaillant jeunesse conscient. 

De ce faite chaque Burkinabe doit toujours avoir en tête que la lutte n’est pas fini, mais ne fait que commencer..

Par :Sayouba Simpore 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s